Poster un message

En réponse à :

La tragédie des mal-logés mérite mieux que des gesticulations.

26 avril 2008

Ce soir encore, Droit au logement prendra la responsabilité de pousser des femmes et des enfants à coucher dans la rue dans la rigueur du froid. Parmi eux, de très jeunes enfants et des femmes enceintes risqueront tout pour une association qui se sert de leur détresse au lieu de les protéger. Oui, je mesure les espérances de ces familles, affligées par l’attente trop longue d’un logement conforme à leurs besoins.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
Mots-clés : article
Mots-clés : Logo

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.