Poster un message

En réponse à :

Robert S. Ford, nouvel ambassadeur américain en Egypte : une calamité.

26 octobre 2014

Les événements en Egypte, et plus généralement, dans le Nord de l’Afrique, se déroulent à une vitesse qui ne permet plus à certains dirigeants africains de les suivre et encore moins de les analyser. C’est ainsi que les dirigeants africains ont tous été surpris par ce qu’on a appelé « Printemps arabe » alors qu’il s’agissait d’événements suprêmement planifiés par les Américains. Deux jours avant la chute du dictateur tunisien, Zine El Abidine Ben AIi, personne, dans les palais présidentiels africains, ne savait qu’il allait fuir le pays le lendemain.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
Mots-clés : article
Mots-clés : Logo

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.