Poster un message

En réponse à :

Changer de perspective

30 octobre 2013

Chacun est dans son rôle : le corrupteur corrompt, et le corrompu touche le produit de sa vénalité - « acheté », le voilà... vendu. Mais comment ce vice, ou ce délit, facile à définir - sinon toujours à découvrir et à punir - a-t-il pu devenir un usage politique tout à la fois condamné et toléré, stigmatisé et pratiqué, dans le secret, certes, mais sans état d’âme ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
Mots-clés : article
Mots-clés : Logo

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.