Poster un message

En réponse à :

Le charme discret de l’ingérence.

27 septembre 2010

Le fait de se mêler des affaires d’autrui peut être qualifié d’ingérence, il en est de même lorsque, dans une société commerciale, une personne dont le rôle n’est pas de gérer, tente de se substituer à celui qui a le pouvoir moral et juridique de faire fonctionner l’entreprise, soit avec ses propres deniers, soit avec ceux qui lui ont été confiés.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
Mots-clés : article
Mots-clés : Logo

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.