Un prince en politique.

Mercredi 12 février 2014 // La France


www.innovation-democratique.org
https://twitter.com/PVaurs

Installé en Aquitaine, le prince Eudes d’Orléans, s’implique dans le vaste mouvement de « réveil des consciences » né de l’opposition à la. loi Taubira.

Manif pour tous, Veilleurs, Sentinelles... Avec son épouse et ses deux enfants, âgés de 12 et 10 ans, Eudes d’Orléans a été de toutes les manifestations à Paris et en Aquitaine où il est installé et où il travaille. Père de famille comblé, directeur général d’un grand groupe bordelais, le troisième fils du comte de Paris met un point d’honneur à saisir, sous les apparences mondaines, la vérité des « personnes réelles » et à n’accorder d’importance qu’à leurs engagements concrets. « Concret » : c’est justement un mot qu’il affectionne. Or, quoi de plus « concret » que la famille - un père, une mère, des enfants - cette famille, pilier de toutes les solidarités humaines et sociales, aujourd’hui menacées dans sa réalité même ?

Du « mariage pour tous », le duc d’Angoulême dit qu’il a révélé « un processus global de déstructuration du corps social français et européen, l’ensemble des valeurs de cette nouvelle « civilisation » - liberté et égalité pour tous - s’imposant partout au nom de grands principes absolutisés ». Comme si on assistait au déroulement d’un programme général élaboré malgré nous pour notre supposé plus grand bien-être. Le prince évoque les menaces pesant sur l’homme, sur le « vivre ensemble », sur la vie sociale... et, ajoute ce diplômé de philosophie et titulaire d’un Master RH à HEC, sur l’économie et sur le travail.

ENGAGÉ AU SERVICE DES CITOYENS

C’est donc dans une perspective globale de lutte contre un faux « progrès » déshumanisant et obligatoire qu’il situe aujourd’hui son action. Une action « politique », au sens noble - et premier - du terme : celle d’un engagement gratuit au service de ses concitoyens. Aussi a-t-il rejoint le courant de l’Écologie humaine initié notamment par Tugdual Derville, le délégué général de l’Alliance Vita et porte-parole de la Manif pour tous. Son but ? Replacer l’homme au cœur de la société. « J’ai souhaité personnellement y participer en prenant la responsabilité d’une région, l’Aquitaine », explique le prince dont « la sensibilité » se trouve en adéquation avec ce mouvement qui promeut une culture de la solidarité et de la rencontre. Des liens sont tissés avec le réseau commercial et associatif local. Vous irez, par exemple, acheter une baguette à la boulangerie que vous paierez au prix double, laissant ainsi à disposition des plus nécessiteux la deuxième baguette... Des petits gestes concrets qui participent d’un « réveil des consciences » que le prince observe avec bonheur. Le « réveil des consciences », ce sont les 700 000 personnes qui ont mis leur signature sur la plus importante pétition française jamais réalisée ; ce sont les millions de Français mobilisés trois fois d’affilée pour défendre l’institution familiale et les droits de l’enfant ; ce sont les presque deux millions d’Européens qui demandent la fin du financement de la recherche sur l’embryon...

Pour conclure, le prince Eudes cite Henri Hude et La République des Veilleurs : « Devant le réveil de la conscience des familles, le pouvoir n’a d’autres choix que d’imposer son progrès sociétal par la force pour satisfaire une oligarchie dominante, une démocratie pervertie. Quelque chose va sortir de cette confrontation, une nouvelle évolution, mais quoi ? »...

Répondre à cet article