France ma Patrie bien aimée.

Mardi 23 janvier 2007, par Paul Vaurs // Mes poèmes

Terre chargée d’histoires, de trésors, de splendeurs.
Terre aux sites divers, au climat tempéré.
Terre baignée de mers et parsemée de forêts.
Terre aux belles moissons, tu es ma préférée.

Dans la diversité de tes reliefs, ta splendeur.
Enivre tout mon être, mon esprit et mon coeur.
Sur tes monts, dans tes plaines, sur tes plages, j’aime m’y promener.
Humer ta fière terre, respirer tes grandeurs.

Du Haut Rouergue où je suis né.
Je te complanterais, car là, sont les hommes de la terre.
Le rythme de mon coeur battra toujours.
À la passion de mes amours d’antan.

Tes guerres innombrables tuèrent tes enfants.
Par millions, ils tombèrent abreuvés de leur sang.
Sacrifiés à ta gloire et pour l’éternité.
France hurle ton cri de liberté.

Tes poètes, tes saints ont proclamé ta foi.
Tes Reines et tes Rois ont cimenté ton union,
Terre de tolérance, creuset du Christianisme.
Tu veux pour tous : justice, charité, égalité respect.

Tes monuments, tes arts manifestent ta gloire.
Ton humanisme rend l’espoir aux hommes de bonne volonté.
Ton Royaume, ta Monarchie.
Furent ta gloire et ta magnificence.

À Versailles les Droits de l’homme Louis signa.
Du joug anglais, les Amériques il libéra
Ce fils de France versa son sang.
Dans les ténèbres d’un 21Janvier.

La République régicide, marquée par les coupeurs de têtes.
La révolte de 1792 fit naître un odieux dictateur.
Waterloo, fut la victoire sur l’oppresseur Corse.
Les valeurs de la France éternelle furent à nouveau glorifiées.

Du Pays magyar sa famille due émigrer.
La France devint sa véritable patrie.
Cet homme doué de clairvoyance et doté d’un coeur tendre.
Portera en Mai, les trois couleurs au sommet de leur gloire.

Répondre à cet article