Avant-propos

La justice sans la force est impuissante...
La force sans la justice est tyrannique.

Samedi 4 février 2012, par Paul Vaurs // Editorial

J’ai toujours mis dans mes écrits, la puissance de mes convictions. J’ignore ce que peuvent être des problèmes purement intellectuels. Politiquement je pose des réflexions assises sur un socle démocratique, imprégné de sociabilité, d’humanisme, de justice et de fraternité.

Le Général de Gaulle

Général Charles de Gaulle

Nous constatons qu’une infime partie de notre jeunesse, notamment celle qui vient de l’immigration, est mise en prison. Cette jeunesse a commis des actions répréhensibles est mérite d’être punie. Il est cependant inadmissible que des jeunes délinquants de 17 ou 20 ans soient enfermés dans des geôles qui remontent à des années-lumière, et qu’ils se retrouvent dans des cellules où sont entassés des criminels et autres odieux personnages du grand banditisme. Nous devons retirer ces voyous des lieus où ils demeurent, et les transférer dans des centres de rééducations. Des casernes militaires (malheureusement privées des soldats du contingent) pourraient les remettre dans le droit chemin. Les crédits affectés tant à la justice qu’aux hôpitaux sont insuffisants.

En ce qui concerne tout ce qui est en rapport envers le monde médical, presque rien n’a changé depuis 2007, les hôpitaux manquent de personnel, et les maisons de retraite ressemblent trop souvent à des mouroirs. Mais que font les familles françaises en faveurs de leurs parents.? Malgré les efforts du Chef de l’État pour soutenir le pouvoir d’achat des citoyens de France et de Navarre, force est de constater que des Françaises et des Français soient obligés pour se nourrir, de fouiller dans les poubelles pour trouver un peu de pitance gratuite, mais malsaine. C’est inadmissible. Je propose que nos paysans et nos pécheurs puissent vendre leurs produits directement dans des minis halls mises à leur disposition dans les Villes et les chefs-lieux de Cantons de notre Patrie.

Grâce à la politique que mène Nicolas Sarkozy, notre économie est moins pénalisé que les autres Nations qui nous sont proches ; Il faut reconnaître que le Chef de l’État gouverne une France qui subit de plein fouet une crise financière quasi mondiale. Ses opposants devraient l’aider plutôt que de le critiquer, voire de l’insulter avec une vulgarité méprisante et odieuse.

La Politique agricole commune ( PAC ) bénéficie surtout aux céréaliers et aux viticulteurs de Bourgogne, du Bordelais et de Champagne. Les petits éleveurs ne peuvent que disparaître à cours terme faute de crédit. Dans ma Province ( Le Rouergue) c’est une véritable catastrophe, nos paysans n’en peuvent plus de subir les pressions des SAFERS.

Chaque année, un nombre croissant d’étudiants sèment le trouble dans nos universités. C’est inadmissible. Si nos potaches ne sont pas satisfaits de leurs conditions, ils n’auront qu’à voter en 2012 pour un autre Chef d’Etat. Dans l’attente des prochaines échéances électorales, ils doivent respecter les lois votées par le parlement élu démocratiquement. La France est une Démocratie, respectons là.

Répondre à cet article